Accueil

"Agir en juif, c'est chaque fois un nouveau départ sur une ancienne route" Abraham Heschel

Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel

WUPJ


La World Union for Progressive Judaism (Union Mondiale du Judaïsme Progressif) est la fédération des communautés libérales juives. Elle est active dans 46 pays et comprend 2 millions de membres (dont 1,6 million aux Etats Unis). Elle est la plus grande organisation juive dans le monde. Le terme « progressif » signale que pour le Judaïsme Libéral la révélation est un processus infini, sa manifestation ne s’épuisant pas dans les écrits canonisés tels la Bible ou le Talmud.

Objectifs

La WUPJ s’engage à fortifier les tendances pluralistes et égalitaires du judaïsme à travers le monde. Elle appelle à la justice sociale dans l’esprit du « tikkun olam » (la réparation du monde) et participe à la construction de l’Etat d’Israël comme état juif, démocratique et pluraliste.

Plus concrètement la WUPJ poursuit les objectifs suivants :

-          promouvoir une étude et une pratique du judaïsme qui s’harmonisent avec la modernité ;

-          éveiller l’intérêt à la tradition juive auprès de tous ceux qui s’en sont éloignés ;

-          soutenir les communautés libérales naissantes ;

-          former des rabbins, des hazzanim, des professeurs de religion et des leaders communautaires

-          élaborer et diffuser des livres de prière qui correspondent aux besoins d’édification religieuse, éthique et spirituelle de notre époque ;

-          promouvoir l’enseignement du judaïsme libéral par l’élaboration et la mise à disposition de matériel pédagogique ;

-          promouvoir la coopération entre les communautés libérales ;

-          organiser des congrès sur la pensée, les pratiques et le développement du judaïsme libéral pour les communautés membres.

Aperçu historique 

Leo Baeck

La WUPJ a été fondée à Londres en 1926 par Claude Montefiore et Lily Montagu. Son premier président fut le Rabbin Leo Baeck, personnalité de proue du Judaïsme Libéral allemand. En 1959, le quartier général de la WUPJ a été transféré à New York. Depuis 1971 il se situe à Jérusalem.

En raison de son développement, la WUPJ a créé en 1958 un bureau américain (American Board) et un bureau européen (European Board).

Ce dernier, dénommé  « European Region », regroupe les communautés libérales de l’Europe et s’engage activement dans le soutien des communautés libérales de l’ex-URSS et d’Israël.

La WUPJ est présidée par le Rabbin Uri Regev ; l’European Region par le Rabbin Dr. Andrew Goldstein.

 Uri Regev                               Andrew Goldstein

Réalisations récentes

Depuis la fin de l’URSS, la WUPJ s’est solidement établie en Russie, en Biélorussie et en Ukraine.Beth Daniel

La WUPJ a accru fortement la présence et la visibilité du Judaïsme Libéral en Israël dans tous les domaines - enseignement dans les écoles publiques, accueil des olim, actions judiciaires visant e.a. la discrimination des femmes et la corruption.

En 2006, la WUPJ fonde le centre d’études Anita Salz qui permet aux leaders de communautés d’approfondir leur connaissance du Judaïsme Libéral et de sa pratique.  

Mishkenot Ruth Daniel

Parmi les réalisations les plus impressionnantes, la remarquable synagogue Beth Daniel à Tel Aviv qui accueille un grand nombre d’Israéliens ainsi que l’auberge de jeunesse Mishkenot Ruth Daniel à Yafo.

Depuis 1990 la WUPJ a fortement contribué à la renaissance du Judaïsme Libéral en Allemagne, qui au 19ème siècle fut le berceau spirituel de ce mouvement. En 1999, la WUPJ fonde le séminaire Abraham Geiger (Abraham Geiger Kolleg) à Potsdam, destiné à former des rabbins et (depuis 2008) des hazzanim. 

Aux Pays Bas, où le mouvement libéral comprend environ 40 % des Juifs affiliés à une communauté religieuse, la WUPJ a fondé l’institut Levisson qui forme des rabbins et des officiants de vocation tardive, leur permettant de poursuivre des études rabbiniques tout en continuant leur carrière professionnelle.    

La WUPJ en Europe (l’European Region)

Au niveau européen, le judaïsme libéral est fortement implanté au Royaume Uni, aux Pays-Bas, en France et en Allemagne. Depuis de nombreuses années, il est également représenté par d’importantes synagogues en Belgique et en Suisse. De nouvelles communautés ont vu le jour en Autriche, en République Tchèque, en Hongrie, en Italie, au Luxembourg, en Pologne, au Danemark, en Espagne et en Slovaquie.

Même si la coexistence sur le même terrain de communautés libérales et orthodoxes a toujours été une source de tensions intercommunautaires en Europe continentale, il existe néanmoins des pays où ces deux tendances ont fini par coopérer de manière loyale. C’est le cas aux Pays Bas et surtout en Allemagne, où, depuis 2004, le mouvement libéral est représenté dans le « Zentralrat der Juden in Deutschland » (le pendant allemand des consistoires israélites en France et en Belgique). 

 

Ralph Bisschops, Dr. phil