Accueil

"Agir en juif, c'est chaque fois un nouveau départ sur une ancienne route" Abraham Heschel

Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel

Annonces

Les repas communautaires à Beth Hillel : règles et suggestions

March 30, 2015 1


Les repas communautaires Potluck: quoi, combien, comment?

Vous souhaitez participer au prochain repas communautaire, ou à l'anbeiss de Yom Kippour, mais avez des doutes quant à ce qu'il convient d'apporter et en quelle quantité?
Beth Hillel a la chance de disposer d'une cuisine équipée et de vaisselle en suffisance pour accueillir des repas communautaires mémorables... dont le succès dépend de ce que tous les participants apportent à boire et à manger ensemble.
Toutes les indications et suggestions se trouvent ci-dessous.

Principe du « Potluck » ou « auberge espagnole »

Extrait de définition : Le potlatch (du Chinook, tribu amérindienne : « donner ») est un comportement culturel, souvent sous forme de cérémonie plus ou moins formelle, basé sur le don. Originellement, la culture du potlatch était pratiquée autant dans les tribus du monde amérindien que dans de nombreuses ethnies de l'océan Pacifique, jusqu'aux Indes. Dans la culture occidentale actuelle, on utilise cette expression notamment pour qualifier un type de repas communautaire où chacun apporte spontanément un plat ou une boisson pour tous (salades, pains, desserts, boissons...). Le vocable « potluck » est de nos jours très employé et est traduit par « repas-partage ».

La kachrout

La kachrout communautaire de Beth Hillel admet les poissons kachers (avec écailles et nageoires).
La volaille: elle est autorisée, mais les plats en contenant doivent être identifiés: indiquer sur le plat qu'il contient de la volaille, ou le signaler à l'équipe de mise en place. Enfin, la volaille ne doit pas être "poinçonnée kacher".
Toute viande de mammifère (même "poinçonnée kacher") est interdite.
Nous vous demandons d'éviter toute préparation contenant de la gélatine d'origine animale.

En règle générale, nous favorisons les options végétariennes, en incluant les produits laitiers et les œufs.
Voir l’article de rabbin Marc Neiger dans le Shofar N°357, « Tikoun Olam » du mois de septembre 2014.

Quoi apporter ?

Des plats à manger froids ou tièdes, ne nécessitant pas l’usage de fours, de plaques de cuisson, ou de fours à micro-ondes.
Salades : pommes de terre, riz, pâtes, taboulé, poivron, concombre, tomates, tomate-mozarella, Œufs /oignons, niçoise, italienne, grecque…
Salades : verte/mixte, crudités, légumes grillés, salades de pâtes, de riz, de pommes de terres, de lentilles, de haricots...
Salades de poissons, terrines : thon, saumon, hareng…
Des chips et dips : houmous, tehina, guacamole, ratatouille, tzadziki, fromage blanc fines herbes …
Pâtisseries salées: rouleaux au fromage, chaussons aux épinards, tranches d'aubergines pannées, mini-pizzas, quiches (légumes-poissons)...

Accompagnements : Cornichons, olives, piments, assortiment de fromages, baguette, pittot, pains
Douceurs : cake, tarte aux fruits, salade de fruits, gâteaux chocolat, muffins, biscuits, yaourts individuels…

Boissons

Si la cuisine n’est pas votre fort ou que vous n’avez ni le temps ni les ressources, aucun souci! Il est tout aussi important de participer en apportant des boissons : eaux plates, pétillantes, jus de fruits, vins, soft….

Combien apporter ?

Si vous préparez un plat maison, il devrait pouvoir servir 8-10 portions (pas 10 personnes: 10 portions!) (mais un peu plus, c’est toujours mieux).
En règle générale, apportez suffisamment pour nourrir votre propre famille plus deux personnes.
Tranches de poisson, pains, gâteaux, terrines: ils devraient pouvoir fournir environ 10 portions.
Apportez de préférence des plats déjà dressés, prêts à être posés sur la table. Vous pourrez récupérer votre plat dès qu’il est  vide, ou y apposer votre nom et le récupérer un autre jour.

Il vous reste une question?  N'hésitez surtout pas à nous la poser en nous écrivant à info@beth-hillel.org, ou en téléphonant au 02.332.25.28.