Accueil

"Agir en juif, c'est chaque fois un nouveau départ sur une ancienne route" Abraham Heschel

Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel Beth Hillel

Simh̲at Torah


Le huitième jour de Souccot est appelé Chemini Atzéret, c'està dire "fête de clôture au 8ème  jour". C'est en ce dernier jour de Souccot que se clôture à la fois le cycle de la lecture de la Torah et le cycle annuel des Fêtes. C'est donc en raison de la joie que dispense la Torah, et de la reconnaissance du peuple juif qui l'a reçue, que ce jour est également appelé: Simh̲at Torah ou Jour de la Joie de la Torah

Jour de conclusion des Fêtes d'automne. Elles avaient commencé par les "Fêtes austères" ou "Jours redoutables", Roch haChanah et Yom Kippour. Elles se terminent par un jour de célébration dans la joie.

En ce jour, nous lisons la dernière section du Deutéronome, 5ème et dernier livre de la Torah. Immédiatement après, nous recommençons la lecture de la première section de la Genèse, pour montrer qu'il n'y a pas de fin à l'étude de la Torah. Entre la dernière parole du dernier chapitre et la première parole du premier chapitre, pas moyen de sortir, pas moyen de s'échapper. Le peuple juif est immergé dans sa Torah. Et lorsqu'on lit cette dernière parole qui est "kol-Yisraël" (tout Israël), puis la première "Berechit" (au commencement), on peut comprendre que Dieu dès le commencement avait Israël dans sa volonté.

Pour manifester la joie qu'inspire le don de la Torah fait par Dieu à Israël, les coutumes sont nombreuses et différentes selon les pays et les communautés. En Israël, on peut voir des hommes qui dansent partout avec les rouleaux de la Torah.

Monique Ebstein z"l